Bienvenue sur Fazbear World, le forum RPG sur le jeu d'horreur aux personnages bien particulier.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Djamel ผ Il fut un temps où j'étais stupide. Ce temps est révolu. Je crois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 137
Pizzas : 871
Date d'inscription : 13/08/2015
Age : 17
Localisation : ผ Le jour, je n'suis jamais au même endroit. La nuit, j'suis dans mon bureau.

Votre Personnage
En Couple ?: Non.
Race et État: Humain, et je suis en bonne santé.
Relations:
avatar
Gardien de Nuit
MessageSujet: Djamel ผ Il fut un temps où j'étais stupide. Ce temps est révolu. Je crois.   Jeu 13 Aoû - 20:46



Fiche de Présentation



Informations
Le Gardien de Nuit
☩ Prénom et Nom Djamel Isseï Kanzawa. C'est mon nom complet.
☩ Âge 18 ans.
☩ Sexe ... Cela ne se voit pas ? Masculin.
☩ Poste Principal Fredbear's Family Diner.
☩ Sexualité Bisexuelle.
☩ Nouveau | Ancien...l Débutant.
☩ Particularité Je suis un militaire.
☩ Autres xx
☩ Les 3 Codes du règlement Validés par le Springou

Vous Derrière l'écran !
☩ Un Prénom ? Priscillia.
☩ Un Âge ? 15 ans.
☩ PUF ? Jack S.
☩ Comment as-tu connu le forum ? Je cherchais un forum sur FNAF, et puis je suis tombée sur vous en feuilletant les pages.
☩ Pourquoi t'y être inscrit ? FNAF quoi.



Caractère
Au premier abord, Djamel semble être une personne peu sociable et accueillante. Sa démarche et son regard suffit à faire changer de trottoir les mômes ... A le voir, on dirait qu'il sort de prison. Tchh. Je te zut. profondément. *Toussote.* Ahem. Alors que c'est loin d'être le cas ! Cette impression est due à l'absence de sourire sur son visage. En effet, il est loin d'être le type de personne à aller vers les autres ou à sourire à tout bout de champs. Il paraît toujours inexpressif et froid ... Comme si rien ne l'atteignait ou que la vie l’écœurait. *Lève les yeux au ciel.* C'est le cas. Je n'pensais pas que tu me connaissais aussi bien. Je vous rassure tout de suite : il est normal, et abordable. Ne vous fiez pas à cette absence d'émotions sur son visage. Il est simplement ... Sérieux. Discret. En quelque sorte. Ah, et méfiant aussi car il n'accorde pas aussi facilement son espérance à autrui. Il n'a confiance qu'en lui-même ... Ce qui est bien dommage, n'est-ce pas ? *Tique.* Mais non, ce n'est pas dommage du tout.

Pourtant, c'est un militaire sympathique, attentif et débrouillard qui ne manque point d'assurance. Oui messieurs dames, derrière cette attitude renfermée, il cache une mentalité bien différente de ce que l'on croit. Comme beaucoup d'autres, il aime sortir pour s'amuser, dire des bêtises volontaires ou involontaires, taquiner ses camarades ... Paresseux. Sincère. Etant assez colérique ainsi que susceptible, il réagit au quart de tour et peut donc agir de manière violente ou menaçante. Exact. Vous avez un problème avec ma façon de faire ? Ma façon de parler ? Ok. Réglons ça dehors. Bon, il est vrai qu'il a régulièrement de sombres pensées en tête ... Mais, il n'est pas méchant pour autant voyons. Il a juste vision différente de voir les choses.

Tout un blabla pour si peu. Pour résumer, ma personnalité est variable. Lunatique, si vous préférez. Elle dépend de mon interlocuteur, du temps qu'il fait ou encore de ce que j'ai mangé ce matin ... J'agis un peu comme le chef d'une bande copains. Voilà.

Physique
Du haut de ses un mètre soixante-dix, Tain' comment je suis petit, tais toi et laisse moi parler, et des poussières, Djamel est un jeune homme comme tant d'autres, tout ce qu'il y a de plus banale. Ne paraissant guère musclé, cela ne l'empêche pas d'être robuste, d'avoir une belle corpulence digne d'un sportif et de la force. Evidemment ! Pour qui tu me prends ? Croyez-moi : recevoir un de mes coups de poing en pleine tronche, ça fait mal. Terriblement mal. *Fait mine de l'ignorer.* Sa peau est plus ou moins pâle, bien que légèrement métissée et son visage est assez fin dû à ses origines. En effet, issu d’un mixte arabe-antillais, drôle de mélange je vous l’accorde, soit, il a bien évidemment quelques traits héréditaires. Sérieux ? Oui.

Ses cheveux sont noirs, identique au pelage d’un Frison, ébouriffés et plus ou moins coiffés vers la droite. Ensuite, ses yeux sont vairons, détail qui attire régulièrement les regards; son œil droit est ébène tandis que le gauche est brun. Dans son dos, il a un tatouage de taille moyenne représentant la gueule d'un tyrannosaure semblable au symbole de Jurassic Park. Tu confirmes Djamel ? Ouais. Il est classe mon tatouage.

Côté vestimentaire, Djamel se contente de porter sa tenue militaire ou de gardien de nuit. Il ne se complique pas la vie à ce sujet. En même temps, tu me diras, ça sert à quoi ? Ce sont juste des habits, hein.



Spoiler:
 


Histoire
Quelques années auparavant :

« Pour commencer, je suis né la nuit du trente octobre. La veille d'Halloween. Ouais, cette drôle de fête où tu vois des mômes gambader comme des je-ne-sais-quoi pour des sucreries. Vous vous doutez que je ne me souviens pas de ma plus jeune enfance. Je ne me souviens que de ... De rien, en faite. Quoique. Je sais que j'étais souvent gardé par une Babby-Sitter ou déposé dans un centre social car mes parents étaient trop pris par leur travail. Ma mère exerçait en tant que aide-soignante et mon père dans la police. Voilà deux métiers bien chargés et compliqués ... De ce temps là, le monde des adultes me dépassait complètement et je ne cherchais aucunement à en connaître le secret. Enfin bref. J'ai une petite sœur nommée Maïlis ainsi qu'un petit frère du nom d’Allen. Ce qui fait de moi l'aîné de la famille et, au passage, le plus turbulent. Mon enfance a été banale dans une vie banale composée de bagarres, de rigolades ...

… Et de problèmes familiaux.

Au fil du temps, ces derniers empiraient. Mon paternel et ma mère étaient devenus comme chien et chat. Ils ne pouvaient plus se voir sans se taper sur la figure, frôlant même l’envie de s'entre-tuer. J'ignore la cause qui a chamboulé leur relation. Tout ce je sais, c'est que cette tension avait commencé depuis un certain temps sans que nous nous en rendions compte. Au final, ils ont divorcés. J'ai décidé de vivre chez mère avec Maïlis. Quant à Allen, il a choisi d'être avec père. Soit. La garde était bien évidemment partagée et, même après cela, les problèmes ont continué. Nous avons vu de nombreuses assistantes sociales, psychologues et autres ... Rien à faire. A leurs yeux, notre famille était un cas très particulier. Tous cette histoire ne faisait que m'irriter et me rendre complètement fou. Mes nerfs ne tenaient jamais bien longtemps. J'ai fugué plusieurs fois de la maison ... Pour ensuite me retrouver au commissariat ... Avec un chien abandonné dans les bras.

Je l'avais trouvé dans un coin sombre. Blessé. J'ai eu de la peine pour cette petite bête. En plus, il ne s'agissait encore que d'un jeune chiot. Alors, je l'ai ramené avec moi. Mère était contre l'idée de le garder. Elle refusait qu'on ait un chien dans la maison. Et vous savez pour quelle raison ? L'hygiène. Au pire, un chien, ça se lave, hein. Finalement, après avoir longuement discuté avec elle, et m'être pris deux trois tartes dans la foulée, elle a cédé. Ce berger allemand était notre nouveau compagnon. Je l'avais appelé John. Va savoir pourquoi. Pour un chiot, il avait du mordant et il savait parfaitement se défendre. Etant donné que c'est moi qui l'avait ramené et qui m'était occupé de lui, je me suis chargé de son éducation complète.

Ma scolarité n'a jamais été un succès. Je n'ai jamais aimé l'école. D'un autre côté, qui a, un jour, déclaré qu'il aimait l'école ? Personne. Cela me dégoûtait. Chaque jour, je me demandais ce que je faisais dans cette pièce, assis sur une chaise à supporter les paroles d'un professeur, entouré d'adolescents qui se fichaient royalement du cours. Pourtant, je travaillais. La maternelle, la primaire, les débuts au collège ... C'était plutôt tranquille jusque là. Je n'avais aucun mal à avoir de bonnes notes. Je ne me foulais pas. Néanmoins, tout cela cessa dès mon arrivée au lycée. C'est durant cette période que j'ai commencé à me déchaîné. Je me bagarrais sans cesse, insultais les professeurs, séchais les cours. Je ne travaillais plus. J'en avais marre. Les problèmes personnels n'arrangeaient guère les choses. J'ai été renvoyé de plusieurs établissements scolaires. Aucun ne m'acceptait. Mère ne savait plus quoi faire de moi.

Plus tard, je me suis engagé dans l'armée. Mes motivations ? L'aventure ainsi que la défense. ... Ouais bon. En vérité, c'est mère qui m'a « forcé la main ». Elle ne parvenait plus à me tenir en place. Alors, elle m'a inscrite pour que j'apprenne la discipline. Au départ, je l'avais mal pris, puis je me suis dis pourquoi pas. J'avais l'âge idéal pour m'engager. Ils m'ont accepté après m'avoir fais passer l'examen. J'ai mis beaucoup de temps à m'adapter là-bas ... C'était l'enfer. Je voulais m'échapper. Dégager. Rentrer chez moi. Malheureusement, je ne pouvais plus faire marche arrière. Donc, je suis resté pendant un an. La formation était difficile. J'étais obligé d'obéir par crainte de supporter la colère de mon supérieur. Au fil du temps, je me suis calmé. J'étais un peu plus discipliné. Cette année à l'armée m'a permis de me remettre en question.

A la fin de ma formation, j'ai dû reprendre mes études tant bien que mal afin d'avoir ne serait-ce qu'un misérable diplôme. Je peux vous assurer ... Qu'il n'y a pas pire galère. J'ai dû courir pleurer auprès des anciens établissements jusqu'à ce que l'un d'eux finisse par me reprendre. Heureusement, j'ai pu me débrouiller avec du soutien. Mon père avait été mis au courant, et j'ai bien cru que j'allais mourir plus jeune que prévu. J'ai été un mauvais exemple pour Maïlis et Allen et j'ai été idiot d'agir de la sorte. En revanche, je ne regrette pas tellement mon séjour à l'armée. J'ai pu apprendre de nombreuses choses là-bas. Enfin, maintenant, je suis de retour. Je suis de nouveau avec ma famille et je peux revoir mes anciens compères.
»

Aujourd’hui :

« Il était temps que je trouve un travail qui puisse me permettre de me payer mon permis, un appartement et les soins de John. Mère n’avait plus les moyens de s’occuper convenablement de nous. Elle s’affaiblit à vu d’œil. Son travail l’insupporte à tel point qu’elle a perdu toute motivation. Je devais trouver un petit boulot. Après toutes ces années passées à me la couler douce, sans jamais me préoccuper du reste, je devais me bouger et prendre les choses en main. J’ai donc commencé à chercher ne serait-ce qu’une petite place de libre dans les annonces d’emploi, et par chance j’ai réussi à en trouver un dans le journal. Enfin, ce n’est pas vraiment moi qui l’ai trouvé ce job. C’est plutôt ma petite sœur qui s’est ramenée comme une sauvage, m’a mis le journal sous le nez et m’a montré l’annonce. Il s’agissait d’une pizzeria dont l’emploi recherché s’avérait être une place en tant que gardien …

Gardien de nuit pour être plus précis.

Cette pizzeria … C’est là que mère emmenait régulièrement ma petite sœur. Elle adorait les mascottes qui animaient cet édifice. Au départ, je n’étais pas spécialement partant pour travailler là-bas, surtout de nuit, mais elle a insisté jusqu’à ce que je craque. J’ai donc contacté le gérant du bâtiment et posté ma candidature. J’admets que j’ai été plutôt surpris d’entendre l’enthousiasme du gérant … Mais, soit, si ça le rendait si jovial. J’ai discuté un long moment avec le patron afin d’en savoir un peu plus sur ce poste puis, après avoir raccroché, j’en ai parlé à ma mère qui était plutôt sceptique, car elle considérait que c’était un job vraisemblablement ingrat. Elle n’avait pas vraiment tort, mais tant que ça payait un minimum et ça faisait plaisir à mes frères et sœurs, pourquoi ne pas tenter, hein ? Maintenant, il ne me restait plus qu’à me lancer !
»




© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 252
Pizzas : 1109
Date d'inscription : 20/06/2015
Localisation : Dans l'Attraction d'Horreur ~

Votre Personnage
En Couple ?: Non
Race et État: Lapin Délabré
Relations:
avatar
Anima. Fredbear's Family Diner
Anima. Fredbear's Family Diner
MessageSujet: Re: Djamel ผ Il fut un temps où j'étais stupide. Ce temps est révolu. Je crois.   Ven 14 Aoû - 1:25

Bonjour et bienvenue ! Pour moi tout semble bon, j'adore ton personnage ! Je te valide donc, passe donc ici te recenser et bon jeu sur FW !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

I'm the forgotten...I'm really a monster, now ?...:
 

Je suis.... une princesse !:
 


3 Roses, Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137
Pizzas : 871
Date d'inscription : 13/08/2015
Age : 17
Localisation : ผ Le jour, je n'suis jamais au même endroit. La nuit, j'suis dans mon bureau.

Votre Personnage
En Couple ?: Non.
Race et État: Humain, et je suis en bonne santé.
Relations:
avatar
Gardien de Nuit
MessageSujet: Re: Djamel ผ Il fut un temps où j'étais stupide. Ce temps est révolu. Je crois.   Ven 14 Aoû - 3:00

Merci beaucoup ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Djamel ผ Il fut un temps où j'étais stupide. Ce temps est révolu. Je crois.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Djamel ผ Il fut un temps où j'étais stupide. Ce temps est révolu. Je crois.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jordan Robert - La montée des orages - La Roue du Temps Tome 7 (spoilers)
» passe-temps favori
» D'un temps certain ...
» Hermès Arceau Le Temps Suspendu
» [LA LEGENDE DE TEMPS] Roderich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fazbear World :: Création de votre Personnage :: Validés-
Sauter vers: